Faire construire sa maison : 10 pièges à surtout éviter

par morsi

Vous souhaitez faire construire votre maison ? Vous êtes débutant dans le domaine et vous avez peur de faire les mauvais choix ? Alors, cet article est fait pour vous. Il y a trois ans, je me suis lancée dans l’aventure de la construction de maison. Ce projet de vie n’a pas été de tout repos. Et avec le recul, il y a un certain nombre d’obstacles qui auraient pu être évités. Voici mes conseils utiles pour tous celles et ceux qui se lancent dans la construction de maison, et qui souhaitent éviter d’y laisser (trop) de plumes !

Faire construire : un rêve pour de nombreux français

Pour plus d’un Français sur deux, la construction d’une maison est un rêve. Pour ma part, c’est un projet de petite fille qui s’est réalisé en 2019. J’en parlais déjà à l’école primaire avec ma meilleure amie de l’époque, dont le père était terrassier. « Mon père te construira ta maison ! » me disait-elle, l’air assuré. Je ne savais pas trop quoi répondre, c’est une maison que je voulais construire, pas une terrasse !

Mais sous l’aspect idyllique et rêveur de la construction de maison, il y a beaucoup de dangers financiers et de risques à ne pas prendre à la légère lorsque l’on souhaite faire construire. Le souci, c’est quand on manque d’expérience, on est plutôt naïfs. On pense que les professionnels sont tous dans notre camp, alors qu’il vaut mieux rester sur ses gardes et multiplier les avis.

construire sa maison
Crédit @Unsplash

Faire construire avec un constructeur, si vous manquez d’expérience

Quand nous construisons un nid douillet, un choix doit se faire dès le départ : faire construire par le constructeur de maisons individuelles (le « CMI ») ou par un maître d’œuvre. Nous avions opté au début pour le deuxième choix, ce que je déconseille fortement avec l’expérience que j’en ai tirée. Si vous n’avez pas d’expérience en la matière, je vous conseille de faire appel au constructeur qui vous guidera tout au fil du projet. Le prix de la maison sera fixé dès le départ, il n’y aura pas d’ambiguïté ni de mauvaises surprises sur ce point.

Avec le maître d’œuvre-architecte, qui offre l’avantage de proposer une maison personnalisée, car dessinée sur mesure, vous risquez de vous embourber dans un univers que vous ne maîtrisez pas.

Pour un premier projet, si vous manquez d’expérience, jouez la carte de la sécurité. Et si un jour, vous souhaitez construire une deuxième maison en poussant plus loin la personnalisation, pourquoi ne pas tenter l’expérience du maître d’œuvre ? Tout est possible !

Diversifiez les interlocuteurs

En général, pour moi l’aspect humain joue un rôle très important. Un bon contact peut changer le cours d’une existence ! Lorsque je fais un achat, si je m’entends bien avec la personne qui vend le produit ou qui conseille telle ou telle chose, je passe bien souvent à l’acte (= je suis un peu benêt !).

Certains diront que c’est de la naïveté, d’autres y verront une forme de philanthropie. Je ne saurais dire, mais ce dont je suis sûre, en revanche, c’est que lorsque nous construisons une maison, l’aspect humain ne suffit pas.

Dans mon cas, mon premier interlocuteur s’exprimait très bien et avait l’air très sympathique. Nous lui aurions donné le Bon Dieu sans confession. Notre erreur a été de faire confiance aveuglement en cette personne, nous nous sommes embarqués dans un projet qui allait droit dans le mur.

Avec le recul, nous aurions apprécié que d’autres interlocuteurs nous alertent.

Donc quand vous construisez votre maison, n’hésitez pas à piocher dans différents avis, à comparer et croiser les différentes solutions et propositions. Passez du temps à peaufiner votre projet. À étudier toutes les possibilités.

Votre interlocuteur peut sembler très professionnel, sachez que l’entourloupe peut se cacher derrière la candeur de l’agneau. Toquez à plusieurs portes. Ce conseil vaut tout au long du projet. Que ce soit avec le commercial, le conducteur de travaux, le maître d’œuvre, les différents artisans… si des choix à faire sont particulièrement sensibles et coûteux, ne faites jamais confiance à une seule personne.

Faire construire son nid douillet, sans succomber à la folie des grandeurs

Évidemment, quand vous construisez une maison, vous avez forcément un budget à respecter. Le problème, c’est que lorsque vous allez voir un constructeur, il va vous demander quel est votre budget.

Si vous lui dites votre budget dès le départ, il vous fera une proposition en fonction de ce budget (un peu comme les cuisinistes).

Seulement, nos besoins ne sont pas universels. Préparez d’abord votre projet en fonction de vos besoins à vous et non à ceux des autres.

À quoi bon avoir une grande cuisine si vous ne cuisinez jamais ? De grandes salles de bain si vous n’y allez que pour vous doucher ?

Comparez ensuite vos besoins à vos impératifs financiers et seulement ensuite, concevez la maison à votre image. Vous savez très bien que le bonheur ne réside pas dans le nombre de mètres carrés ni dans le nombre de pièces.

Une chambre de plus occupera une partie non négligeable de votre budget. Alors, réfléchissez bien avant de choisir une deuxième chambre. Combien d’années de crédits en plus ? Sur quoi ferez-vous l’impasse avec cette somme en moins ? Vous pourriez investir cette somme ailleurs, ou bien, vivre avec moins d’impératifs financiers au-dessus de la tête.

Echangez en cours de construction avec d’autres personnes qui construisent

Pendant la construction, j’ai beaucoup aimé échanger avec des personnes qui faisaient construire leurs maisons neuves individuelles dans les quatre coins de la France.

Pour les trouver, j’allais me balader sur le Forum Construire, qui contient des récits de construction mis à jour quasi quotidiennement, mais aussi sur Instagram, avec le hashtag #maisonneuve ou #maison+date d’emménagement (ex. #maison2019).

Cela permet de discuter de points qui posent problème, d’échanger sur des éventuels couacs liés à la construction et de s’assurer que l’on n’est pas seuls face à nos parpaings.

Prenez du temps avec la MAP (mise au point technique)

La MAP est le rendez-vous que vous aurez avec votre conducteur de travaux (la personne en charge de superviser l’avancement du chantier) avant la construction. Faites particulièrement attention à cette visite, car elle est irrémédiable !

Par exemple, c’est pendant cette visite que vous devrez choisir l’emplacement des prises électriques. Nous avons des regrets sur l’emplacement de nos prises électriques dans notre salon, à l’époque, cela nous semblait plutôt flou et abstrait. Mais, vous devez absolument passer cet entretien de manière sérieuse, car ce sont des points techniques importants à considérer.

C’est aussi à l’issue de ce rendez-vous que seront confirmées les éventuelles plus-values (options en plus par rapport à votre devis initial) ou moins-values (options moins coûteuses par rapport à votre devis de base).

Réfléchissez avant de vouloir tout faire vous-même

Certes, le prix de votre maison sera inférieur au départ si vous préférez vous occuper vous-même de certains postes, comme l’installation de la salle de bains, les sols, la cuisine, etc. Mais lors de la livraison de la maison, même si vous prenez toutes les prestations, vous aurez BEAUCOUP de boulot !

Votre cocon fraîchement livré ne sera pas clés en main.

Vous devrez trouver une cuisine, peindre tous les murs, tous les volets, aménager l’espace extérieur, vous occuper des faïences, poser les clôtures, etc.

Alors, si vous n’avez pas beaucoup de temps, si vous travaillez normalement et que vous n’avez que vos weekends de libre, je vous déconseille ce choix illusoire. Vous vous épuiserez à la tâche. Vous n’aurez plus d’énergie pour vous consacrer à des projets au final plus rentables à moyen et long termes. Vous serez fatigué et indisponible pour votre famille et vos amis.

En délégant le plus gros des travaux, le résultat sera plus propre, vous serez moins stressé et plus heureux. Et si c’est une question de budget, revoyez votre projet global à la baisse. Le problème vient peut-être de là.

Soyez patient avant de faire construire

Sur le papier, la construction d’une maison neuve dure environ huit mois. Mais la construction est l’étape la plus rapide du processus. Acceptez la lenteur. Car d’abord, vous devrez trouver un terrain.

Ensuite viendront toutes les démarches administratives, notamment chez le notaire pour les actes et la mairie pour le permis. Vous communiquerez avec des professions étatisées d’une lenteur extrême.

Vous serez confrontés à des personnes qui ne partagent pas la même notion du temps que vous. Vos nerfs seront mis à dure épreuve. Alors, si vous êtes pressés, oubliez ce genre de projet !

Prévoyez un budget après la maison

Dans l’enveloppe du crédit, ou dans votre épargne, prévoyez suffisamment d’argent pour toutes les finitions. Une fois votre maison sortie de terre, elle sera comme une coquille vide qu’il faudra habiller de A à Z !

Vous devrez la meubler, la décorer, mais aussi, la peindre, la faïencer. Votre jardin ressemblera à un champ de mines où aucun brin d’herbe ne poussera avant que vous mettiez la main à la pâte. Prévoyez une enveloppe travaux de finition, et jardin en amont. Car si vous ne le faites pas, vous risquez de vous retrouver dans une situation économique hostile pour votre famille, ou de vivre de manière inconfortable pendant quelques années.

N’oubliez pas les taxes d’aménagement et la taxe foncière

Même si vous recevez la taxe d’aménagement avec du retard, vous la recevrez quand même. Moi aussi, je pensais, après quatre années de silence de l’administration, que les impôts m’avaient oubliée, mais que nenni. J’ai bien reçu ma douloureuse taxe d’aménagement à payer sans délai.

En ce qui concerne la taxe foncière, méfiez-vous de certaines communes qui n’appliquent pas l’exonération. Renseignez-vous au préalable pour budgétiser cet impôt qui risque de grever lourdement votre budget post-construction.

Et vous, avez-vous déjà construit un nid douillet ? Avez-vous des conseils à ajouter ? Cette aventure vous tente ?

faire construire sa maison

Ceci pourrait aussi vous plaire